• Accueil > 
  • Babillard > 
  • Nouvelles :: Un nouveau Club de lecture dédié à la BD québécoise

Un nouveau Club de lecture dédié à la BD québécoise

Nouvelles  >  12 décembre 2018

Vous n’avez pas tout à fait bien compris la fin d’une œuvre et vous ne pouvez plus en dormir la nuit?

Votre cœur explose et vous avez envie de crier sur tous les toits l’amour que vous portez à votre dernière lecture?

Vous êtes inconsolable, car vous avez terminé une bande dessinée, et vous ne trouvez rien qui s’y rapproche?

Bienvenue au club de lecture du FBDM! 
Que vous soyez passionnés, amateurs, amis de la bande dessinée, ou simplement curieux voici votre chance de venir échanger à propos de vos œuvres préférées, et surtout, de venir en découvrir de nouvelles!
Il s’agit d’un cercle de lecture mensuel ou tous seront conviés à prendre la parole pour discuter de trois œuvres québécoises sélectionnées selon un thème commun.
Nous vous proposons de commencer avec la découverte, et nous vous invitons à créer des liens entre trois bandes dessinées différentes, autant au niveau du style qu’au niveau de la manière de raconter une histoire.

Far Out T.01 

Gauthier Langevin et Olivier Carpentier
Éditions Lounak, 2014

D’où vient cet automate qui déambule dans le désert d’une planète inconnue? Découvrez avec lui une étrange société de robots ayant adopté un mode de vie digne des westerns spaghettis!
Entre un inquiétant ingénieur qui traque une étoile égarée et sa propre quête d’identité, notre héros tentera d’apprivoiser du mieux qu’il le peut cette terre hostile qu’est Far Out.

 

 

 

 

La femme aux cartes postales

Jean-Paul Eid et Claude Paiement 
Éditions La Pastèque, 2016

Rose quitte sa Gaspésie natale en laissant, derrière elle, une lettre sur son oreiller. Elle n’a qu’un rêve en tête: briller sur les scènes des prestigieux cabarets de la métropole. À cette époque, Montréal est un haut lieu de la vie nocturne et l’une des escales obligées des plus grands jazzmen. Les nightclubs brillent de tous leurs feux et la mafia fait des affaires d’or. Mais l’arrivée du rock’n’roll, l’engouement pour la télévision et l’élection du jeune et incorruptible maire Jean Drapeau va sonner le glas de cet âge d’or.

En Gaspésie, un étranger vient d’acquérir une maison abandonnée mise aux enchères; photos aux murs, vieux piano désaccordé et au fond d’un garde robe, un terrible secret de famille…

 

Moi aussi je voulais l’emporter

Julie Delporte
Éditions Pow Pow, 2017

À quel âge ai-je commencé à me sentir flouée d’être une fille? C’est autour de cette interrogation initiale que s’articule Moi aussi je voulais l’emporter, réflexion personnelle sur le genre qui devient au fil des pages un véritable récit d’apprentissage féministe.

Inspirée par la figure de Tove Jansson, créatrice des Moomins à laquelle devait d’abord être consacré l’ouvrage, Julie Delporte se remet ici en question en tant que femme, tout en s’interrogeant sur la place qu’occupent celles-ci dans le monde. Avec une sincérité désarmante, elle expose ses doutes et ses craintes et tente de leur donner un sens.

 

La rencontre sera précédée d’une courte présentation de l’auteur Jimmy Beaulieu pour vous donner des outils pour analyser des œuvres de bande dessinée.

 

Jimmy  est né à l’Île d’Orléans en 1974. De 1989 à 1999, il a fait de la musique avec des machines. De 1999 à 2009, il a travaillé dans l’édition de bande dessinée en dirigeant les collections qu’il a fondées (Mécanique générale et Colosse). C’est au sein de ces collections qu’il a publié ses premiers livres (Le moral des troupes, Ma voisine en maillot). Entre-temps, il a été libraire, critique, commissaire d’expositions, traducteur, animateur d’atelier et, à l’occasion, mercenaire du dessin.

Depuis 2009, il se consacre à sa pratique d’auteur (À la faveur de la nuit, Comédie sentimentale pornographique). En 2019, il va probablement se lancer dans le bas-relief ou la plomberie.

Inscrivez vous ici au club de lecture!