Le nombril du monstre

< Retour à la liste d'activités

Félix s’apprête à devenir père. Devant l’intensité que lui procure ce passage vers la paternité, il décide de créer une bande dessinée qui exprimerait de manière imagée ce qu’il n’arrive pas à communiquer aux gens qui l’entourent. À travers ses dessins, il se confie à la statue de Félix Leclerc qui s’anime et devient pour lui une sorte de grand-père spirituel. La bande dessinée devient alors un journal intime, une façon de s’inventer un rite de passage et un cadeau qu’il veut offrir à celle qu’il aime.
Autofiction, Le nombril du Monstre met en relief les chambardements intimes d’un père en voie de « venir au monde ». Enveloppé par les images de la bande dessinée qu’il a lui-même créée, Félix Beaulieu-Duchesneau aborde avec autodérision, folie et poésie la notion de l’engagement. Engagement envers une amoureuse, envers l’enfant à venir, envers la société où il choisit de vivre.

Production Félix Beaulieu-Duchesneau en codiffusion avec La Manufacture
Texte, mise en scène et interprétation Félix Beaulieu-Duchesneau
Conseiller à la création Jean-François Nadeau
Conseiller visuel Lino
Assistance à la mise en scène Cynthia Bouchard-Gosselin Décor, costumes et accessoires Josée Bergeron-Proulx Éclairages et vidéo Hub Studio / Thomas Payette et Gonzalo Soldi Musique Benoît Côté

infos pratiques

Du lundi 24 avril au vendredi 12 mai

Où ? Théâtre La Licorne
4559 Ave Papineau
Montréal
H2H 1V4