• Accueil > 
  • Babillard > 
  • Portraits BD :: Flux et influences, portrait BD de Jeik Dion

Flux et influences, portrait BD de Jeik Dion

Portraits BD  >  19 mai 2015

Jeik Dion se définit comme un type qui dessine depuis aussi longtemps qu’il se souvient, mais il avoue avoir une très mauvaise mémoire… Ce dessinateur, scénariste et coloriste adore les robots. Ce qui ne l’a pas empêché d’illustrer la bd de Bryan Perro, La Grande Illusion. Il fait partie du collectif Front Froid, a et a également réalisé des vidéoclips, notamment pour le groupe GrimSkunk.

À titre de créateur, quelle importance un évènement comme le FBDM a-t-il pour toi? 

Énorme!!! C’est le moment pour tous les créateurs de se rencontrer, et aussi de rencontrer les fans passionnés par la BD. Sans ce genre d’évènement, je crois que la communauté de la BD au Québec serait beaucoup moins forte.

Quelle BD es-tu en train de lire présentement? 

Hawkeye de Matt Fraction et David Aja.

Quelle BD t’a littéralement donné la piqure? Pourquoi? 

Dark Knight Returns de Frank Miller. C’est la première fois que j’ai vu le medium traité de cette manière, très adulte et cinématographique à la fois.

Quelle est la BD incontournable que tu conseilles à tout le monde? Pourquoi? 

Arkham Asylum de Grant Morrison et Dave McKean. Cette oeuvre peut montrer le potentiel du médium à n’importe quel lecteur.

De quoi t’inspires-tu pour créer tes univers BD?

Oh de bien des choses…pour ne pas dire tout! Pour rendre la réponse intéressante, je vais nommer quelques artistes/oeuvres qui m’ont marqué : Shadow of the Colossus, Sin City, Frank Frazetta, Ashley Wood, Nine Inch Nails, Blade Runner et Jack Kirby.

Quelle BD représente selon toi un classique? Pourquoi?

Phoenix: Future (vol.2) de Osamu Tezuka. Les thèmes et la virtuosité de cette BD sont rare, surtout pour l’époque. Quand je l’ai lue, ça a un peu changé ma manière de voir la BD. Sinon, juste pour le plaisir, vous devez lire : Watchmen de Alan Moore et Dave Gibbons, Black Hole de Charles Burns, Ping Pong de Taiyo Matsumoto, Phoenix: Future de Osamu Tezuka, BlackSad de Guarnido et Canales, Pinocchio de Winshluss et Lastman de Vives, Balak et Sanlaville.