• Accueil > 
  • Babillard > 
  • Portraits BD :: Culture de l’imaginaire, portrait BD de Morgane Quénéhervé

Culture de l’imaginaire, portrait BD de Morgane Quénéhervé

Portraits BD  >  1 février 2015

Morgane Quénéhervé est une amoureuse des arts et s’intéresse à la BD depuis longtemps. Il allait de soi pour elle de s’impliquer pour le Festival BD de Montréal dès sa première édition, en 2012. Membre du comité organisateur, elle s’occupe de l’accueil des auteurs et de la gestion des dédicaces. Son amour des livres fait aussi d’elle une libraire d’expérience, cumulant ainsi trois années dans sa Bretagne natale, et quatre au Québec.

Quelle BD t’a littéralement donné la piqûre? Pourquoi?

La première série complète que l’on m’a offerte est celle de Buddy Longway, de Derib. J’ai suivi avec grand intérêt la vie de ces attachants personnages, à la fois tendres et forts. Il s’agit d’une magnifique épopée humaine sur fond de culture indienne, de western, de liberté, et de temps qui passe. C’est une BD vivante puisque nous voyons grandir, vieillir et mourir les héros de ces pages.

Quelle est la BD incontournable que tu conseilles à tout le monde? Pourquoi?

Comment vit-on quand, pour cause de malformation, nos proches nous ont isolé de la méchanceté des autres en nous assignant le rang de gardien de phare? La BD Tout seul, de Christophe Chabouté, traite ainsi de la solitude, du froid parsemé d’embruns et, surtout, de la vie. Avec finesse, nuance et imaginaire, cette histoire en clair-obscur est un grand moment de BD.

Quelle BD conseillerais-tu à quelqu’un pour l’introduire dans cet univers? Pourquoi?

Le polar Blacksad, de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido, présente des personnages anthropomorphes dans une ambiance on ne peut plus magnétique. D’une grande qualité visuelle, ce livre est parfait pour se plonger dans l’univers de la BD.

Quel est ton auteur préféré de tous les temps? Pourquoi?

Gotlib me fait pleurer de rire! Cet homme a enfoncé à coup de bélier des portes fermées pour créer un nouvel espace pour l’expression de l’humour et de l’absurde. Et Dieu sait que nous en avons bien besoin! Auteur prolixe, deux exemples de titres parmi une multitude d’autres : Rubrique-à-brac, et le fameux SuperDupont.

Quelle est la dernière BD que tu as lu?

L’arabe du futur, de Riad Sattouf.