Marquez vos calendriers!

Nouvelles  >  29 février 2016


Oyez! Oyez! Ce sont leurs noces de bois que Montréal et son Festival BD (FBDM) célèbreront avec beaucoup d’amour – et d’activités – en 2016, et vous êtes tous invités à faire partie de la fête. Eh oui, déjà cinq ans, et pour l’occasion on vous invite à venir nous rencontrer au Parc La Fontaine du 27 au 29 mai 2016.

Des artistes à découvrir

Vous pourrez y faire le plein de bandes dessinées (parfois autographiées) certes, mais aussi d’artistes, de scénaristes et de créateurs d’ici et d’ailleurs. Des activités seront également prévues pour les professionnels du milieu.

Une année pour célébrer

Le FBDM ne fêtera pas seul; il sera très bien accompagné en la personne de Jérôme Bigras, personnage légendaire créé par Jean-Paul Eid il y a maintenant 30 ans. Jérôme aurait-il enfin atteint l’âge de raison? Pour marquer la chose, M. Eid a eu la grande amabilité d’accepter de concocter la prochaine affiche du Festival, une véritable œuvre d’art que vous pourrez bientôt apprécier à sa juste valeur.

D’autres anniversaires seront aussi soulignés en grande pompe cette année, dont les vingt ans de Conundrum Press, les quinze ans de Mécanique Générale et les cinq ans de Pow Pow. Pas la peine de dire que l’ambiance sera aux réjouissances!

Une présence à l’internationale

Le FBDM vieillit en beauté grâce à la belle participation du public, des artisans du milieu et des bénévoles. Tous ensemble, année après année, nous faisons de cet événement un incontournable de l’été montréalais. Et le Festival déploie également ses ailes ailleurs. En octobre dernier, son président François Mayeux a été invité à faire partie du jury international au Festival BD d’Alger et a participé à un colloque rassemblant les présidents de 10 festivals mondiaux de bande dessinée . Trois représentants du FBDM se sont aussi rendus à Angoulême en janvier dernier pour consolider ces liens (et faire un peu d’espionnage industriel).

Prenez quelques instants pour noter sur votre plus beau calendrier les dates du prochain FBDM. Et pas d’excuse : le Festival est bien abrité alors il se moque des affres de Dame Nature si celle-ci décide d’y mettre son grain de sel. Et comme toujours, toutes les activités sont gratuites. Pourquoi changer une formule gagnante?

C’est donc un rendez-vous!